Retour à la liste des textes

s'est fait un vray plaisir de recevoir chez luy. Il a fait le malade pour ne pas avoir la visite de l'intendant, il avoit refusé de même celle du prévost des marchands, qui est revenu à la passe & il l’a enfin receû, sans neanmoins beaucoup de marques de considération. L’ambassadeur est monté ce matin à cheval avec son domestique & la plus grande partie de sa maison qui est composée d'environ 50 personnes. Il s'est promené dans la ville, est allé dans l’église de Saint Jean voir l’horloge, puis à la place des Terreaux voir en dehors l’hôtel de ville, & s'est ensuite rendu chez luy. Le Roy luy a envoyé à Marseille Monsieur de Saint Olon, gentilhomme ordinaire, qui le suivra jusqu'à Paris, & la ville pour luy faire honneur luy a donné une garde dans sa maison, outre quelques gardes de la marine qui l’accompagnent par ordre du Roy. On dit que le sujet de son ambassade sont des affaires de commerce entre la France & la Perse. Il est parti d'icy le 9 du mois au matin, il fait le voyage partie en carrosse, partie à cheval.

Du mardy 12e mars On a publié le matin & sur le midy, au Change & dans les autres carrefours de la ville, une ordonnance du Roy portant que les officiers de la cour des monnoyes, & qui le sont en même temps de la sénéchaussée & du présidial , seront tenus de rendre aux gouverneurs de cette ville & aux lieutenants généraux audit gouvernement les mêmes honneurs qu'ils leur rendoient lorsqu'ils étoient seulement officiers de la sénéchaussée & du présidial. & spécialement qu'ils assisteront en corps & en robes rouges précédés de leurs huissiers

Table des matières

Licence Creative Commons Tous les contenus de ce site sont sous license Creative Commons Licence Attribution-ShareAlike 4.0 International