Retour à la liste des textes

à la prise de possession du sieur archevêque de Lyon ; & que le même jour ou le lendemain de son arrivée, ils iront le complimenter aussi en corps & en robes noires. Veut Sa Majesté que les autres compagnies de judicature & le consulat assistent pareillement en corps à ladite prise de possession & avec leurs habits de cérémonie, & qu'ils rendent audit sieur archevêque de Lyon les mêmes honneurs qui ont été rendûs à ses prédecesseurs lors de leur prise de possession. Le tout à peine de désobeïssance, de privation de leurs offices & de plus grande peine s'il y échoit, le tout aussi par provision & en attendant que par S.M. il en ait été autrement ordonné. La dite ordonnance du 4e février 1715 signée Louis, & plus bas Colbert & scellée, suivie de l’ordonnance de Mgr le maréchal de Villeroy portant mandement au sieur de Valorge sergent-major de la ville de notifier le dit règlement aux procureurs du Roy en la cour des monnoyes, trésoriers de France, consulat, conservation & élection de la ville, du 25e février audit an. Executée par ledit sieur de Valorgele présent jour 12e mars 1715. J'ay dans mes papiers un exemplaire imprimé de ladite ordonnance. Il y a plusieurs réflexions à faire sur cette ordonnance. Premièrement c'est qu'elle a été renduë à la sollicitation & poursuite de M. le maréchal de Villeroy, a qui les officiers de la cour des monnoyes avoient refusé cy devant les honneurs qu'il prétendoit luy être dûs, comme par exemple de l’aller complimenter en corps En luy (refusant) de luy donner la qualité de Monseigneur lorsqu'il arriva icy à Lyon l’année

Table des matières

Licence Creative Commons Tous les contenus de ce site sont sous license Creative Commons Licence Attribution-ShareAlike 4.0 International